ALEXEJ VON JAWLENSKY & PAUL KLEE

Chargement Évènements
  • Cet événement est passé
jawlensky-alexej-von_tete-de-femme-meduse_lumiere-et-ombre_1923-1600x0

En matinée, la Piscine – Exposition ALEXEJ VON JAWLENSKY (1864-1941) : LA PROMESSE DU VISAGE

Peintre russe né en 1864, compagnon de route de Kandinsky durant la première décennie du XXe siècle à Munich, Alexej von Jawlensky offre l’exemple d’un artiste qui participe à la modernité en faisant l’expérience des frontières entre expressionnisme et fauvisme, entre figuration et abstraction.

L’essentiel de la carrière artistique d’Alexej von Jawlensky se déroule en Allemagne. À son arrivée à Munich (1896) Jawlensky assimile avec une rapidité étonnante toutes les leçons de l’avant-garde (la peinture impressionniste, Van Gogh, Cézanne). Rapidement, toutefois, il arrive à une synthèse personnelle entre fauvisme et expressionnisme, qui révèle son talent exceptionnel de coloriste. En 1909, Jawlensky est le fondateur, avec son ami Kandinsky, d’un groupe artistique déterminant pour l’histoire de la modernité La Nouvelle association. Par la suite, il expose avec le Blaue Reiter. Si, à ses débuts, l’artiste se limite aux natures mortes et aux paysages, il va rapidement privilégier le sujet qui hantera toute son oeuvre – le visage. Dans sa première période – Têtes d’avant-guerre – les visages sont relativement individualisés et ont déjà une puissance chromatique impressionnante.

En 1914, la guerre contraint Jawlensky à se réfugier en Suisse. Il commence alors à faire appel à une technique qu’il appliquera désormais exclusivement : la série. La première, Variations, s’inspire d’un paysage vu à travers la fenêtre. Le Chemin (1914) emprunte à l’abstraction ses couleurs arbitraires, son refus d’un espace illusionniste tout en gardant encore les traces du sujet initial.

À partir de 1917, pendant vingt ans, Jawlensky traitera presque exclusivement le visage. Le visage ou plutôt la Face, car avec les Têtes mystiques et Faces du Sauveur 1917/1923, Têtes géométriques 1924/1933 et les Méditations, 1933/1937, la figure s’éloigne progressivement de toute ressemblance “naturelle” pour aboutir à une forme stylisée, proche de l’icône.

Déjeuner en groupe chez Meert à la Piscine.

Ensuite direction le LAM à Villeneuve d’Asq où nous commencerons par la visite libre de 15h30 à 16h30 de l’exposition : «Les Secrets de Modigliani», un accrochage au croisement de la science et de l’histoire de l’art pour découvrir l’œuvre de Modigliani sous un nouveau jour.


A 16h30, visite guidée de l’exposition PAUL KLEE, entre deux mondes.

Représenté dans la collection permanente du LaM par trois œuvres issues de la donation Masurel, Paul Klee (1879-1940) est l’un des rares artistes incontournables du fonds d’art moderne à ne pas avoir encore fait l’objet d’une exposition monographique.

À cette occasion, le musée pose un regard inédit sur son œuvre en mettant en lumière son intérêt pour la question des «origines de l’art».

Rythmée en quatre grandes parties, l’exposition revient sur la façon dont les dessins d’enfants, l’art préhistorique, l’art extra-occidental et ce qu’on appelle alors « l’art des fous » ont permis à Klee de repenser son art.

décembre 02 2021

Details

Date: 2 décembre
Prix: 110€
Categorie: ,

Emplacement

Roubaix

France

Le prix comprend l’AR en car ****, les entrées et les visites guidées des deux expositions, le déjeuner chez Meert comprenant : plat-dessert-1 verre de vin, café ou thé.
Prix non membre : 120€

Départ à 9h de la rue de Loxum. Retour prévu à Bruxelles vers 20h.

Organisateur

Véronique Halpouter
Téléphone: 02.500.50.95
Email: