Planètes brutes / William Morris

Chargement Évènements
william_morris

En matinée au LAM A VILLENEUVE D‘AScq : Planètes brutes

Entre 2016 et 2017, Marcus Eager et l’artiste Michel Nedjar ont fait don au LaM de près de 300 œuvres de 47 artistes d’art brut.

Intrinsèquement liés à L’Aracine – l’artiste Michel Nedjar en est le cofondateur avec Madeleine Lommel et Claire Teller –, les deux collectionneurs ont proposé une sélection comprenant des œuvres d’artistes qui figurent déjà dans la collection afin de compléter des ensembles, mais aussi celles d’autres figures représentatives de l’art brut actuel. 

Avec cet accrochage, le LaM se veut au plus proche de la personnalité de ces deux défricheurs passionnés, partisans d’une définition ouverte et inclusive de l’art brut. Une sélection d’œuvres issues de la donation sera mise en relation avec d’autres œuvres appartenant à la collection du musée autour de thèmes aussi variés que le dialogue avec l’invisible, les souvenirs d’enfance, la représentation des corps et de l’espace urbain. L’accrochage rendra également hommage au galeriste Pierre Chave et au travail mené par la « S » Grand Atelier.

Déjeuner en groupe chez Meert à la Piscine de Roubaix.

L’après-midi à la Piscine de roubaix :
Exposition William Morris, l’art dans toute sa splendeur.

Jamais un musée français n’avait jusqu’ici consacré William Morris dans une exposition. Il faut dire que la tâche semblait ardue, voire même, impossible à réaliser, tant l’homme de conviction a multiplié les combats au cours de sa vie. Personnage à facettes, William Morris fut tout à la fois fabricant, peintre, poète, dessinateur, imprimeur, militant socialiste, révolutionnaire, architecte, théoricien et, comme il le disait lui-même, propriétaire d’une entreprise d’art décoratif. Un destin hors du commun pour un homme qui, selon les mots de son médecin, est mort d’avoir été lui-même, épuisé par des décennies de lutte ! Élevé au rang d’icône en Angleterre, cet agitateur britannique, à l’origine du mouvement Arts & Crafts outre-Manche, restait jusqu’alors méconnu en France. 

La Piscine lève aujourd’hui le voile sur l’immense production de cet esprit génial, fin lecteur de Karl Marx, dont les œuvres littéraires, l’engagement politique libertaire et son travail dans l’édition ont durablement marqué l’Histoire de la Grande-Bretagne. Consciente du caractère exceptionnel de son invité, l’institution a ainsi organisé une exposition à son image : luxuriante et démesurée. Papiers peints, tentures, mobilier, peintures, dessins… Une centaine d’œuvres d’art décoratives, témoignages de ses recherches formelles et plastiques sur la culture celte et l’époque médiévale, produites en réaction à l’industrialisation et à la déshumanisation des savoir-faire artisanaux, s’exhibent fièrement sur près de 600 m2 . 

À travers ses riches créations, l’exposition brosse avant tout le portrait d’un artiste complexe et engagé, fervent défenseur de l’art pour tous en pleine époque victorienne. L’occasion de rendre un ultime hommage à ce fabricant du XIXe siècle à la sensibilité renaissante indéniable et qui fut à l’origine d’une nouvelle ère : le beau révolutionnaire.

décembre 09 2022

Details

Date: 9 décembre
Horaire: 07:45 - 18:30
Prix: 125€
Categorie:

Emplacement

Le LaM

1 All. du Musée
Villeneuve-d'Ascq, 59650 France

Visit Venue Website

Le prix comprend l’AR en car****, les entrées et visites guidées des deux expositions, le déjeuner chez Meert, boissons incluses et l’accompagnement ILFAC.

Départ à 7h45 rue de Loxum (Enghien sur demande).

Retour prévu vers 18h30.

Organisateur

Véronique Halpouter
Téléphone: 02.500.50.95
Email: